Home Société « Au Togo, aucun chef d’entreprise ne réussit convenablement sans obligation d’être affidé au régime », déplore Nathaniel Olympio

« Au Togo, aucun chef d’entreprise ne réussit convenablement sans obligation d’être affidé au régime », déplore Nathaniel Olympio

by Le Tabloid

Initiative privée ou entrepreneuriat, c’est ce à quoi les jeunes togolais sont orientés aujourd’hui, au lieu d’attendre de l’Etat l’emploi qui ne vient jamais. Même s’il est consentant, le Président du Parti des Togolais dénonce une triste réalité, la non création/promotion des hommes d’affaires privés.

«  Dès la sortie de l’Université, on pousse les jeunes à l’entreprenariat dans un pays où l’on ne favorise pas l’émergence de modèles de réussite privée. Il n’y a pas de capitaine d’industrie célébré auquel les jeunes pourraient chercher à s’identifier », déplore Nathaniel Olympio sur la page Facebook.

« Les signes extérieurs de réussite ne proviennent que des ministres, des hauts cadres de l’administration et d’entreprises d’Etat ou de leurs enfants qui circulent dans des voitures rutilantes. On ne met en exergue que l’enrichissement des hauts cadres de l’Etat », ajoute-t-il.

« Au Togo, aucun chef d’entreprise ne réussit convenablement sans obligation d’être affidé au régime. Ils ne peuvent se permettre d’émettre une opinion critique sur le régime ou exprimer leur proximité avec l’opposition politique. C’est l’un des paradoxes économiques du pays », poursuit le Président du Parti des Togolais, et d’émettre le vœu que « cela doit changer ! ».

Related Posts

Leave a Comment

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00