« Beaucoup d’entreprises étrangères viennent prester ici pendant que nous sommes là », regrette Hervé PIZA

C’est une triste réalité dans le secteur des BTP, les entrepreneurs togolais se voient bien souvent ravir la vedette par des prestataires étrangers, les multinationales notamment. Elu vendredi dernier Président du Syndicat national des entrepreneurs en bâtiments et travaux publics du Togo (SNEBTPT), Hervé PIZA l’a avoué.

« Aujourd’hui il y a beaucoup d’entreprises étrangères qui viennent prester ici pendant que nous sommes là ; et le plus souvent, on nous a attribué le titre comme quoi, nous ne travaillons pas bien », regrette le tout nouveau porte-voix des entrepreneurs togolais en BTP, et de s’inscrire en faux contre ce dernier cliché : « Vous savez, il y a de l’expertise. On n’est pas que des entrepreneurs. Parmi nous, il y a des ingénieurs, des techniciens supérieurs, des gens qui ont des formations aguerries pour pouvoir développer notre pays ».

Qu’à cela ne tienne, Hervé PIZA a pour vision de «redynamiser et de rallumer la flamme » du SNEBTPT créé en 2005. Et pour ce faire, il entend d’abord discuter avec les partenaires directs que sont les Travaux Publics et le ministère du Désenclavement et des Pistes rurales, les services qui s’occupent des passations des marchés à savoir, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), la Direction nationale de contrôle des marchés publics (DNCMP), entre autres chantiers.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *