Home ActualitéSanté Cancer du col de l’utérus : Campagne de vaccination du 27 novembre au 1er décembre

Cancer du col de l’utérus : Campagne de vaccination du 27 novembre au 1er décembre

by Le Tabloid

Une trentaine de professionnels des médias de la préfecture du Golfe et d’Agoè-nyivé ont pris part, ce lundi 20 novembre 2023 à Lomé,  à une séance de briefing sur le cancer du col de l’utérus, le 2e cancer qui sévit le plus au Togo, après celui du sein.  Initiée par la Direction régionale de la santé, la séance s’inscrit dans le cadre de la campagne de vaccination contre la Virus Papillome humain (VPH), principale cause du cancer du col de l’utérus, qui va se dérouler du 27 novembre au 1er décembre prochains sur toute l’étendue du territoire.

Le cancer du col de l’utérus est le 4e cancer le plus fréquent chez les femmes sur le plan mondial. Au Togo, il occupe la 2e place après le cancer du sein. 595 cas ont été enregistrés dans le pays avec 497 décès. Ce qui le place parmi les pays les plus touchés par cette maladie dans le monde.

Pour lutter contre ce mal, l’Etat entreprend, depuis quelques années, plusieurs actions. Dans la droite ligne de ces actions déjà entreprises, une campagne de vaccination va se dérouler sur toute l’étendue du territoire, du 27 novembre au 1er décembre prochains et va cibler les jeunes filles de 9 à 14 ans.

Vue des journnalistes participant à la séance

« Cette campagne concerne spécifiquement les filles âgées de 9 à 14 ans. Le cancer du col de l’utérus est le 2e cancer après celui du sein au Togo. La morbidité est vraiment élevée, ce qui fait que chaque année, il y a plus de 3 millions de femmes qui sont infectées dans le monde. Cette campagne de vaccination vient à point nommé sauver des vies, surtout nos jeunes filles qui ne sont pas encore sexuellement actives», a précisé Mme Pidenam Adewui, cadre administratif de soins de santé, point focal promotion de la santé à la DPS Agoè-nyivé.

Durant la campagne, des équipes d vont se rendre dans les écoles, plus précisément les collèges et primaires pour la vaccination. Il y aura également des équipes fixes dans les formations sanitaires, et d’autres dans les lieux publics. Pour la bonne réussite de cette campagne de vaccination, les professionnels des médias ont été entretenus, lors de la séance de briefing, sur deux thématiques, notamment le processus d’intégration de la vaccination contre le VPH dans le PEV (programme élargi de vaccination) et le projet de démonstration du vaccin anti-VPH au Togo.

Il était, en outre, essentiellement question d’expliquer le bien-fondé de ce vaccin. « Aujourd’hui, quand nous parlons de la promotion du vaccin contre le col de l’utérus, il y a des hésitations et surtout des rumeurs qui fusent sur les réseaux sociaux que cette vaccination vise à stériliser les jeunes filles. Cette vaccination ne vise pas à stériliser les filles, parce qu’aujourd’hui, l’Etat a pris sur lui la charge de pouvoir payer ce vaccin qui lui revient très cher. Ceci, pour préserver la santé de sa population, et surtout les femmes qui en souffrent énormément », a fait savoir Mme Pidenam Adewui.

Après la campagne de vaccination du 27 novembre au 1er décembre, à partir du 4 décembre 2023, la vaccination contre le VPH va être intégrée dans le Programme Elargi de Vaccination (PEV Togo), uniquement pour les jeunes filles de 9 ans.

Rappelons qu’entre 2015 et 2017, il y a eu une phase pilote de vaccination contre le VPH dans deux districts sanitaires, notamment Tchamba et Golfe. Cette phase pilote, selon la Direction régionale de la santé, a connu une très grande réussite.

Related Posts

Leave a Comment

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00