Eiffage : Les employés basés sur le site du CET Atakpamé outillés à leur tour sur l’assurance retraite complémentaire

Après leurs collègues basés à Lomé vendredi 29 décembre dernier  ( https://letabloid.tg/les-employes-deiffage-togo-outilles-sur-lassurance-retraite-complementaire/ ), c’est au tour des employés d’Eiffage établis à Atakpamé, précisément sur le site du Centre d’enfouissement technique (CET), d’être outillés sur l’assurance retraite complémentaire que la Direction Générale d’Eiffage Togo a décidé de souscrire au profit des travailleurs. C’était ce matin, au cours d’une séance de sensibilisation et d’information organisée à leur endroit, au siège à Lomé.

Il s’est agi d’expliquer ce produit et son utilité aux travailleurs. Et tout comme vendredi passé, les participants ont été outillés par la même délégation de NSIA composée d’Atsou Koffi, Chef d’équipe chargé du portefeuille des microfinances NSIA, de Mme Sophie Essenam N’Bouke, Responsable clientèle grands comptes, clientèle corporate au sein de NSIA-Vie Assurance et de Mme Nadia d’Almeida, Chef département commercial NSIA-Vie Assurance, et Ayao Gbandjou, Président du Conseil d’administration du Centre d’économie sociale et solidaire de la Mutuelle de crédit épargne logement (CESS/MUCEL).

Vue partielle des formateurs

« Dans le secteur du bois, bâtiment et travaux publics, il y a de la précarité. L’environnement ne se prête pas pour que le travailleur puisse vraiment, au soin de sa vie active, être heureux à la retraite. (…) Qu’est-ce qui lui sera réservé comme retraite à travers la Caisse nationale de sécurité sociale ? C’est pourquoi nous avons fait des plaidoyers (auprès de la Direction Générale d’Eiffage) et on est parvenu à la mise en place de ce paquet d’assurance retraite complémentaire au profit des travailleurs », a justifié Ayao Gbandjou, formateur syndical. Et de souligner le bien-fondé de l’assurance retraite complémentaire pour le travailleur : « Elle viendra compléter ou renforcer ce que lui paiera la Caisse lorsqu’il est déclaré et ses prélèvements versés à la Caisse », « va lui permettre de  gagner un plus comme revenu et subvenir aux besoins de sa famille », «faire de l’épargne additionnelle pour renforcer ses capacités financières durant ses vieux jours ».

Cette séance de sensibilisation et d’information fait partie intégrante d’une campagne organisée par la Direction Générale d’Eiffage Togo à l’endroit des travailleurs. La série devrait se poursuivre et la prochaine étape, nous revient-il, devrait être au profit des travailleurs du site d’Agoènyivé.

Pour M. Gbandjou, l’assurance retraite complémentaire, entre autres alternatives, est un passage obligé pour aller vers le développement durable, convaincu que « le développement d’un pays est fondamentalement basé sur les travailleurs, qu’ils soient de l’économie formelle ou informelle » et « si l’on veut aller vers la logique du développement durable, nous devons créer les conditions qu’il faut pour que le travailleur puisse apporter le meilleur de lui-même ». Et il entend mener de pareils plaidoyers à l’endroit d’autres entreprises du secteur des BTP.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *