Home ActualitéSports Fédération togolaise de judo (FTJ) : 5 ans de plus pour Deladem Akpaki

Fédération togolaise de judo (FTJ) : 5 ans de plus pour Deladem Akpaki

by Le tabloid

Deladem Akpaki patronnera encore la Fédération togolaise de judo (FTJ) pour les cinq (05) prochaines années. Le Président sortant a été reconduit à la présidence, au cours du congrès statutaire et ordinaire électif de ladite Fédération, ce samedi  6 novembre 2021 à Atakpamé. Un plébiscite en fait car seul candidat en lice, il a été élu par acclamation des congressistes. Toute chose qui lui donne un « sentiment de devoir accompli ».

« Nous avons refait le bilan et pris des résolutions qui vont nous permettre de mieux cadrer nos activités, notre discipline et pouvoir faire efficacement la promotion des acteurs  (…) Nous avons tour à tour introduit aujourd’hui la Commission des athlètes avec leur représentant qui siégera désormais dans la Fédération, l’équité genre pour pouvoir avoir une représentation de 30 % de femmes au sein du bureau. Nous avons également acté la mise en place du judo militaire et paramilitaire ainsi que la commission pour le judo paralympique», a confié le Deladem Akpaki, au terme du congrès, qui a permis à la FTJ de se « mettre au diapason des recommandations du CIO (Comité international olympique, Ndlr) et du Comité national olympique (CNOT) et surtout d’adapter [les] textes à la nouvelle donne».

Hisser le judo au 1er rang des disciplines olympiques, redynamiser la Direction technique nationale, accentuer la formation des athlètes et encadreurs de judo, renforcer les activités du projet « Judo à l’école », faire qualifier plus d’athlètes togolais pour les grandes compétitions internationales et les jeux olympiques Paris 2024, telle est la feuille de route fixée par les congressistes et donc les grands défis à relever par  M. Akpaki et son équipe.  Une vision générale qui s’est traduite, faut-il le rappeler, par la signature, en mai dernier, d’un accord de partenariat entre la Fédération togolaise de judo et la Fédération française de judo (FFJ) pour aider les judokas togolais à promouvoir leurs talents au plus haut niveau. « L’objectif principal, a relevé le Président, c’est pouvoir avoir des athlètes qualifiés pour les prochains jeux olympiques Paris 2024 ».

Au cours du congrès, ont été également élus le Secrétaire Général  et le Trésorier Général, en les personnes d’Eustache Ayivi d’Almeida et de Nubuéké Lawson. Les autres postes, six (06) au total à savoir, ceux de Directeur technique national, de Directeur sportif, de Directeur Coaching et Développement, de Directeur des arbitres, de Directeur Marketing et de Président de la Commission des athlètes seront pourvus plus tard.

En marge de cette rencontre, il a été célébré en différé la Journée mondiale de judo (28 octobre de chaque année), avec une démonstration des clubs de Judo dans la ville d’Atakpamé.

Related Posts

Leave a Comment

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00