Golfe 4 : Aménagement de la place Bonké, construction/réhabilitation de bâtiments scolaires….Les grands travaux prévus (pour 2021) et leurs budgets  

Deux milliards cent quarante-huit millions cinq cent vingt-neuf mille cent trente-neuf (2.148.529.139) FCFA. Voilà l’excédent réalisé au titre de l’exercice 2020 par la Commune du Golfe 4 Mairie d’Amoutivé dirigée par Jean-Pierre Fabre. A raison d’un milliard huit cent cinquante-sept millions cinq cent quatre-vingt-huit mille six cent vingt-trois (1.857.588.623) FCFA au registre fonctionnement et de deux cent quatre-vingt-dix millions neuf cent quarante mille cinq cent seize (290.940.516) FCFA comme solde excédentaire en investissement. Des chiffres confirmés par le compte de gestion du Comptable public.

En français facile, cela signifie que c’est un bénéfice (sic) ou de l’argent dégagé qui pourra servir à supporter certaines dépenses. Ce résultat est le fruit combiné de l’adoption d’un budget prudent pour cet exercice – il était de 2.652.377.861 FCFA en tout, à raison d’un budget primitif de 2.632.750.000 FCFA adopté le 31 décembre 2019 auquel est venu s’ajouter plus tard 19.627.861 FCFA représentant la subvention du Fond d’appui aux collectivités territoriales (FACT)- guidée par les réserves des autorités municipales sur les réelles richesses dont dispose la commune du Golfe 4 et de la gestion parcimonieuse à mettre au crédit du Conseil municipal dans sa globalité.

Que faire de ce solde excédentaire ? Jean-Pierre Fabre et ses collègues élus entendent veulent  être plus audacieux dans les dépenses d’investissement, essentiellement les travaux de développement communautaire. Ainsi le Conseil municipal a affecté une grande partie de l’excédent constaté en fonctionnement à l’investissement.

15,89 %, nous revient-il, est utilisé en fonctionnement pour renforcer les crédits de certains paragraphes budgétaires à concurrence de 295.100.000 FCFA et ainsi aider l’exécutif à assurer le fonctionnement des services jusqu’à la fin du présent exercice, mais aussi et surtout poursuivre la fourniture des services indispensables aux populations, dont l’enlèvement des ordures ménagères, l’entretien des rues, places publiques, feux tricolores et de signalisation, le curage des caniveaux,  le rechargement et le nivellement des voies en terre, etc.

Le reste du résultat de fonctionnement (84,11% correspondant à 1.562.488.623 FCFA) ajouté au solde d’investissement excédentaire de clôture (290.940.516 F CFA), soit une enveloppe totale de 1.853.429.139 FCFA au total, est destiné à renforcer les crédits des projets initialement prévus en investissement. A ce niveau, on note comme travaux l’aménagement de voiries par la fourniture et la pose de tampons, de dallettes, de grilles d’avaloirs, la construction/réhabilitation des infrastructures marchandes (marchés de Kodomé, de Hanoukopé, Saint-Michel de Lom-Nava, de Nyékonakpoè, de Gbadago), l’aménagement de gares routières (Bonké notamment par la construction de latrines, la stabilisation et le pavage de la cour, la construction de la clôture, etc.), la construction et la réhabilitation de bâtiments dans des établissements scolaires, de latrines publiques dans les quartiers, entre autres.

Ces (projets de) travaux sont déjà adoptés par le Conseil municipal, budgétisés et les fonds pour les réaliser disponibles. Les marchés sont même déjà lancés et le PPMP (Plan de passation des marchés publics) du Golfe 4 est publié sur le site de la Direction nationale de contrôle des marchés publics (DNCMP), il ne reste que le choix des entreprises pour le démarrage effectif des travaux.

Ci-dessous quelques grands travaux prévus au PPMP de la commune du Golfe 4 pour l’année 2021 et leurs budgets correspondants :

– Balayage des voies revêtues et curage de caniveaux (146.878.704 F + 224.167.364 F) : 371.046.068 FCFA ;

– Curage de caniveaux longeant des voies non revêtues : 60 millions FCFA

– Rechargement, nivellement et élimination des points critiques par point à temps : 35 millions FCFA ;

– Fourniture et pose de tampons, dallettes et grilles d’avaloir : 140 millions FCFA ;

– Acquisitions et déploiement de bacs à ordures et de poubelles étanches aux points de regroupement des déchets solides urbains : 43 millions FCFA ;

– Réhabilitation des infrastructures marchandes : 189 millions FCFA ;

– Aménagement de la gare routière Bonké : 225 millions FCFA ;

– Réhabilitation des bâtiments scolaires : 223 millions FCFA ;

– Fournitures de tables-bancs : 65 millions FCFA ;

– Réhabilitation/extension du réseau d’éclairage public : 301 millions FCFA ;

– Entretien et maintenance du réseau d’éclairage public : 15 millions FCFA ;

– Entretien et maintenance des feux tricolores : 80 millions FCFA ;

– Achat d’engins de génie civil (grader, chargeur, camion benne tasseuse, camion benne basculante, camion-citerne et motos-pompes) : 310 millions FCFA ;

– Réhabilitation/construction de latrines publiques : 220 millions FCFA ;

– Acquisition de 2 immeubles bâtis pour y loger les services communaux (130 millions + 150 millions) : 280 millions FCFA

– Réaménagement des 2 immeubles acquis par la commune (55 millions + 50 millions) = 105 millions FCFA ;

– Réaménagement du jardin public à la devanture du siège de la commune : 35 millions FCFA.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *