Home Société Journée mondiale de la concurrence : Les recommandations de l’ATC au gouvernement togolais, à l’UEMOA, à la CEDEAO…  

Journée mondiale de la concurrence : Les recommandations de l’ATC au gouvernement togolais, à l’UEMOA, à la CEDEAO…  

by Le tabloid

Le 5 décembre de chaque année est célébrée la journée mondiale de la concurrence. C’est une initiative de Cusumers Unity For Trade and Socility (CUTS) International, une organisation basée en Inde dont la réputation dans la promotion de la loi et la politique de la concurrence est reconnue, soutenue par la CNUCED, l’Agence des Nations Unies pour le commerce et le développement économique. Le thème de cette année est axé sur la contribution d’une politique de la concurrence à une économie inclusive et résiliente.

Partenaire de cette organisation, l’Association togolaise des consommateurs (ATC) a voulu marquer cette journée au Togo. Objectif, sensibiliser les consommateurs, les producteurs et les fournisseurs de services sur les méfaits des pratiques anticoncurrentielles sur le pouvoir d’achat et l’accès aux produits de qualité et à de meilleurs prix.  A cette fin, elle formule plusieurs recommandations.

« Au vu de la hausse excessive des prix des médicaments sur le marché local et international, un appel est lancé aux gouvernements du monde entier pour réclamer la mise en veilleuse de lois sur la propriété intellectuelle en dépit des dispositions de l’Accord sur les Aspects des Droits de Propriété Intellectuelle liés au Commerce (ADEPIC) de l’OMC », note dans un communiqué rendu public à cet effet l’ATC, qui croit dur comme fer que « ceci permettra de favoriser l’importation parallèle des médicaments en vue d’une baisse du prix ».

« En marge de la lutte mondiale contre la pandémie de la Covid-19, il serait approprié de suspendre temporairement les lois sur la propriété intellectuelle en vue de faciliter l’accès des pays pauvres aux produits médicaux essentiels, notamment les tests, les équipements de protection personnelle, les respirateurs artificiels, ainsi que les vaccins et les médicaments potentiellement capables de prévenir et de guérir la Covid-19 », suggère-t-elle par ailleurs.

L’organisation dirigée par Beneti Gagalo invite le gouvernement togolais, au regard des contraintes de la mondialisation et des défis à relever dans la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), à « une amélioration de la loi N° 011 Loi n° 99-011 du 28 décembre 1999 portant organisation de la concurrence au Togo ainsi que les autres textes afin de booster la compétitivité du marché Togolais ».

Enfin, l’ATC croit fermement que « dans la perspective de promouvoir les intérêts des consommateurs et de développer le commerce national et international de nos Etats, les textes communautaires de la CEDEAO et de l’UEMOA sur la concurrence doivent être revisités ».

 

 

 

Related Posts

Leave a Comment

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00