La cérémonie de lancement d’un projet sur la liberté d’association et de réunion au Togo interdite/empêchée ce matin à l’agora Senghor

Ce matin, devrait avoir lieu, à l’agora Senghor à Lomé, le lancement d’un projet intitulé « Renforcement de la société civile pour la promotion et la protection de la liberté d’association et de réunion au Togo » (voir banderole illustrative). Une initiative portée par l’Ong Solidarité et action pour le développement durable (SADD), les Universités sociales du Togo (UST), le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), entre autres.

Toutes les démarches administratives et autres nécessaires ont été faites, la salle louée, des invités parmi lesquels des diplomates occidentaux en place, des journalistes mobilisés…Mais la cérémonie n’aura jamais lieu.

Alors qu’ils s’apprêtaient à la débuter, les organisateurs ont été joints au téléphone pour s’entendre interdire l’activité – pour quelle raison, ils l’ignorent…A leur grand entonnement, puisque rien ne le présageait et même jusqu’à la veille, nous revient-il, une délégation aurait encore échangé avec le ministre de l’Administration territoriale sur le sujet.

C’est ainsi qu’interdite et empêchée de fait, la cérémonie de lancement de ce projet de renforcement des capacités de la société civile pour la promotion et la protection de la liberté d’association et de réunion au Togo accompagné, nous revient-il, par l’Union européenne, a été annulée et les invités obligés de rentrer chez eux.

« Ainsi va le Togo et nous sommes dedans en allant », dira l’autre.

Related posts

Alternance : Les OSC et acteurs civiques d’Afrique de l’ouest mettent la pression sur la CEDEAO

Parlement de la CEDEAO : Mme Mémounatou Ibrahima obtient l’accompagnement de la Cour de justice communautaire

Universitaires et acteurs de la société civile initient un cadre pour réfléchir, proposer et agir

1 comment

Promotion de l’espace civique au Togo : Le CACIT en campagne de sensibilisation et de plaidoyer – Le tabloid 12 octobre 2023 - 17 h 33 min
[…] L’espace civique au Togo est obstrué, marqué par des restrictions ou violations tous azimuts des libertés d’expression, de manifestation, de réunion et autres,  c’est une lapalissade. Le cas d’actualité, c’est l’interdiction du lancement, hier à l’agora Senghor, d’une cérémonie de lancement d’un projet de renforcement de la société civile sur la promotion et la protection de la liberté d’association et de réunion – lire ici : https://letabloid.tg/la-ceremonie-de-lancement-dun-projet-sur-la-liberte-dassociation-et-de-reunion-…. […]
Add Comment