L’ATC appelle à l’adoption d’un Code éthique et de déontologie de l’administration et des services publics

La communauté internationale a célébré dimanche dernier le 1er mai, une journée internationale dédiée au monde du travail. A cette occasion, l’Association togolaise des consommateurs (ATC) tient à « rendre hommage aux travailleurs togolais qui, dans un contexte économique et sanitaire préoccupant, ont su relever les défis afin de fournir aux usagers et consommateurs, des services, des biens et produits de consommation », dans un communiqué daté de ce 1er mai 2022.  Et de formuler des doléances à l’endroit des autorités.

L’association consumériste « lance un appel à une prise de conscience auprès des travailleurs pour un service de qualité à fournir aux usagers et consommateurs conformément au respect du Code d’éthique et de déontologie des différents secteurs d’activités » et « sollicite auprès  des autorités du pays, l’adoption de la loi portant Code d’éthique et de déontologie de l’administration et des services publics », un projet transmis au gouvernement en décembre 2019.

L’adoption d’un tel Code, croit dur comme fer l’ATC, permettrait de « prévenir la corruption dans l’administration publique et moraliser la fonction publique par la prévention et l’anticipation des comportements déviants ».

Afin de garantir un meilleur pouvoir d’achat aux travailleurs et une amélioration du panier de la ménagère,

L’ATC encourage par ailleurs le gouvernement à continuer les discussions avec les partenaires sociaux et le patronat pour la révision à la hausse des revenus des togolais (salaires, SMIG, pensions de retraite, allocations familiales, bourses, etc.). Elle y voit un moyen de garantir « un meilleur pouvoir d’achat aux travailleurs et une amélioration du panier de la ménagère » et « faire face à la cherté de la vie ».

 

 

 

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *