Les défis majeurs des eaux et forêts au Togo

Des efforts sont faits pour sauvegarder les forêts au Togo ou reconstituer le court végétal dégradé à cause des activités humaines. C’est dans cette dynamique que s’inscrit l’institution, en 1977, de la journée de l’arbre observée chaque 1er juin au Togo. Au-delà des actions gouvernementales, des initiatives sont aussi prises  par des privés. C’est le cas des opérations de mise en terre de plants organisées fréquemment par le Syndicat des travailleurs et exportateurs du bois et activités connexes du Togo (SY.TRE.BACT), comme le mercredi 22 juillet dernier à Agoto Centre dans le canton de Zafi dans la préfecture de Yoto. Mais il existe encore des défis à relever s’agissant des eaux et forêts.

Cette concession a été faite par un spécialiste de la question. Il s’agit du Directeur Technique de l’Office d’exploitation et de développement des forêts (ODEF), le Commandant des Eaux et Forêts Pang-Bare Mapoke. « Les eaux et forêts au Togo se portent bien malgré qu’il y ait toujours des défis à relever», a-t-il déclaré, en marge d’une cérémonie de réception de matériels de protection contre la Covid-19 offerts par la Fédération des travailleurs du bois et de la construction du Togo (FTBC), le jeudi 30 juillet dernier.  Et de les énumérer : «Le défi majeur, c’est la sécurisation de nos aires protégées. Aujourd’hui elles sont menacées par l’avancée du front agricole. Il y a aussi le changement climatique, la déforestation, la carbonisation illicite, sans oublier le braconnage ».


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *