Home ActualitéSanté Lutte contre le paludisme au Togo : Le PNLP en mode dissémination de son nouveau plan de communication

Lutte contre le paludisme au Togo : Le PNLP en mode dissémination de son nouveau plan de communication

by Le tabloid

Le Togo s’est doté d’un nouveau plan de communication – l’ancien datant de 2006- et entend le disséminer auprès des acteurs opérationnels des six régions sanitaires, dans le contexte de lutte contre la maladie à coronavirus. C’est l’objectif d’une réunion organisée, ce mardi à la Direction régionale de la santé Grand-Lomé par le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP). Regroupant les différents acteurs de la chaine de lutte contre le paludisme, des prestataires de soins, des élus locaux et autorités traditionnelles et des journalistes, cette rencontre a servi à présenter le nouveau plan de communication, recueillir des suggestions…

« Nous avons écrit un plan de communication dans lequel nous avons donné les orientations, défini les stratégies, les acteurs sur lesquels nous allons nous appuyer. Il est question que chaque acteur, à son niveau, s’approprie ce plan. Et donc nous avons réuni les acteurs clefs pour partager le contenu et les amener à se l’approprier et, une fois de retour chez eux, faire des mini-plans», a justifié Mme Batoma Pana Tombegou, assistante médicale en santé publique et chargée de la communication du PNLP. Les mini-plans, à l’en croire, consisteront à « identifier un problème, un comportement qui est mauvais, un comportement nouveau, les cibles sur lesquelles s’appuyer, le canal à utiliser, l’activité à développer pour pouvoir régler ce problème », a-t-elle ajouté.

Le nouveau plan de communication donne beaucoup de place au plaidoyer, notamment pour la mobilisation locale des ressources pour la lutte contre le paludisme, la communication pour le changement de comportement. Parmi les activités identifiées, le renforcement des capacités des acteurs pour mener les plaidoyers, la formation de points focaux en matière de lutte contre le paludisme, la réalisation de spots de sensibilisation en langues locales, l’organisation de visites à domicile pour la sensibilisation des ménages sur l’accrochage, l’entretien des moustiquaires imprégnées, la contractualisation des sociétés de téléphonie mobile pour l’envoi de messages de sensibilisation, entre autres actions. De riches échanges ont suivi les différentes présentations et été assortis de propositions d’actions pertinentes de la part des participants.

L’endémie du paludisme constitue un véritable problème de santé publique dans le monde, surtout en Afrique, et aura causé 405 000 décès en 2018. Selon le rapport annuel PNLP 2019, le paludisme constitue au Togo 36 % des motifs de consultation et ils étaient au total 2 406 091 cas à avoir été confirmés sur l’ensemble du territoire dont 2 326 606 de paludisme simple et 39 939 cas graves hospitalisés parmi lesquels 23 181 chez les moins de 5 ans et 1 780 chez les femmes enceintes. Au total, 1 275 décès ont été notifiés dont 930 chez les moins de 5 ans.

 

 

 

Related Posts

Leave a Comment

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00