MANSA GROUPE ne produira plus SANTRINOS

Entre Santrinos Raphaël et Mansa Groupe, c’est fini, (juste) sur le volet production. L’artiste et sa maison de production ont mis fin à leur contrat le 2 janvier 2023 par consentement commun. L’annonce a été faite par les deux parties au cours d’une conférence de presse ce mardi à la bulle coworking Hype à Nyekonakpoè. Devant un groupe très select de journalistes surpris et médusés par la nouvelle.

« Toute activité professionnelle est limitée par un contrat avec une durée bien déterminée. On a fait un parcours exceptionnel avec Santrinos pendant 5 ans et d’un commun accord, on a décidé de surseoir à la collaboration au niveau de la production. Ce n’est pas une cessation totale des activités (…) Nous continuerons toujours d’assister l’artiste dans ses plans de carrière », a déclaré Mohamed Nimaga, le Directeur de Mansa Groupe.  « Ce n’est pas forcement qu’il y a un conflit, c’est juste une nouvelle étape pour l’agence et pour l’artiste », a-t-il tenu à préciser.

Même son de cloche chez Santrinos. « Ce n’est pas un problème ; si c’en était un, on n’allait pas vous appeler pour vous le dire (…) En vrai, il y a zéro problème, ne pensez pas qu’il y a un truc qu’on vous cache », a renchéri l’artiste, qui exalte même la collaboration avec Mansa Groupe. «C’étaient des années intéressantes, on a été bien formés », a-t-il confié, tout en reconnaissant le « gros défi » que ce sera de s’autoproduire et assurer tout ce qui va avec. Mais, a-t-il indiqué, cette nouvelle n’affecte nullement le cours des choses, notamment la préparation du 3e album, le lancement des singles, etc.

Liées par un contrat depuis 2018 ayant pour objet principal les activités de production et d’édition musicale et nœud central la construction et le développement de la carrière ainsi que de l’image de l’artiste de sorte à le positionner sur la scène nationale et internationale, les deux parties se vantent d’une collaboration plus que positive durant cette demi-dizaine d’années. Pour Mansa Groupe, c’est un coup d’essai qui s’est révélé de maitre, étant parvenu à fabriquer (sic) un artiste des plus talentueux de sa génération et adulé du public. Et déjà, la structure annonce un casting pour la détection d’un ou d’autres Santrinos, entendu artiste(s) à produire.

Autrefois représentant total de la carrière de l’artiste, de son image et de toute activité concernant son nom et sa personne, obligé d’assurer à 100 % le financement de sa production, Mansa Groupe sera délesté de ces charges qui seront désormais assurées par Santrinos lui-même. Sous son label, faut-il le rappeler, l’artiste a sorti deux albums, « Crois en moi » composé de 18 titres lancé en 2018 et « Coup de cœur » en 2021 fait de 21 titres. Durant ces cinq années de collaboration, une dizaine de concerts grand public ont été organisés, de même qu’une tournée nationale, un concert acoustique en Côte d’Ivoire, des prestations diverses au Togo et en Afrique, une vingtaine de distinction honorifiques glanées par l’artiste.

Les deux parties ont tenu à « rassurer les fans, les partenaires ainsi que la population de leur ferme engagement à continuer à collaborer », mais sous d’autres volets. Mansa Groupe va ainsi assurer, durant deux ans encore au profit de l’artiste, le rôle de représentant légal et de conseil auprès des différents partenaires dont les contrats sont en cours.

Dont acte.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *