Médias et droits de l’Homme : Du sang neuf à l’association JDHO

L’association Journalistes pour les droits de l’Homme (JDHO) se réinvente pour un nouveau départ. C’est à la faveur d’une cérémonie de relance de ses activités, le vendredi 28 août dernier, placée sur le thème « Les médias face aux nouveaux défis des droits de l’Homme ». En présence d’Abass Issaka représentant l’Observatoire togolais des médias (OTM), Sabi Kassere de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), Bonaventure Nicoue du CTDDH, entre autres.

Cette rencontre était l’occasion de présenter le nouveau bureau devant désormais conduire l’association. L’équipe, en fait une commission de coordination, est composée de sept 07) membres et présidée par Richard AZIAGUE de Pyramide FM. Ce dernier qui remplace Carlos Ketohou à la tête de JDHO, s’engage à redynamiser l’association qu’il qualifie de « mine d’or ». « Nous allons tout de suite remobiliser les membres et étoffer le groupe avec de nouvelles adhésions. Nous allons relever les défis de l’heure en matière de droits humains », a-t-il déclaré.

Il sera accompagné dans sa mission par Stan  Midodzi Aziato au poste de Vice-président,  Patrick Degbevi comme Secrétaire Général chargé à l’organisation,  Ambroise Dagnon en tant que Secrétaire Général chargé à la communication, Diane Olobi au poste de Trésorière, Gabriel Blivi  et Teddy Ayika comme 1er et 2e conseillers.

Créée en 2005, JDHO est une association qui a pour mission de veiller au respect des droits de l’Homme. Elle défend les valeurs de dignité, de justice, la liberté de presse et compte à son actif des mobilisations de journalistes pour dénoncer les atteintes aux droits de l’Homme, l’organisation de séminaires sur la promotion des droits de l’Homme, la production de guides pour les journalistes dans la couverture des élections, entre autres actions.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *