Home Société Mesures sociales : L’ATC attend plus du gouvernement et envisage de se doter d’un centre d’écoute et d’assistance aux consommateurs

Mesures sociales : L’ATC attend plus du gouvernement et envisage de se doter d’un centre d’écoute et d’assistance aux consommateurs

by Le tabloid

Peut mieux faire, c’est l’appréciation faite par l’Association togolaise des consommateurs (ATC) des dernières mesures sociales prises par le gouvernement au conseil des ministres du 5 janvier dernier pour amortir le choc des effets socioéconomiques pervers de la crise sanitaire, de l’inflation généralisée et de la vie chère. L’organisation a fait connaître sa note ce jeudi 13 janvier, au cours d’un point de presse tenu à son nouveau siège sis à Agoènyivé.

L’ATC « prend acte de ces mesures sociales, en cette période de crise sanitaire exacerbée par la cherté de la vie au Togo dont certaines sont l’émanation de plaidoyers qu’elle a menés auprès du gouvernement » et concède que « ces mesures salutaires et louables contribueront certainement à améliorer pour un moment le panier de la ménagère »,  dans un communiqué rendu public à cette occasion et présenté par Fridolin Adonsou, le chargé des affaires juridiques de l’ATC.

Renforcement du contrôle de prix sur toute l’étendue du territoire, plafonnement de la caution et de la garantie de loyer dans la ville de Lomé à 3 mois de loyer comme caution et 3 mois de loyer comme garantie, octroi d’une avance d’un mois de salaire aux fonctionnaires des secteurs publics, parapublics et aux retraités remboursable par tranches mensuelles jusqu’en décembre 2022 et  paiement des indemnités de départ à la retraite à partir de 2020 équivalant à 3 mois de salaires dès  janvier 2022. Telles sont, à titre de rappel, les mesures prises le 5 janvier dernier au conseil des ministres.

Tout en exaltant ces dispositions, l’ATC ne les voit pas « permettre aux consommateurs de faire face à la hausse des prix sans précédent des produits et services constatée sur le marché national » et, par conséquent, « encourage le gouvernement à initier d’autres actions similaires pouvant contribuer à l’amélioration du panier de la ménagère et du pouvoir d’achat des consommateurs au Togo ». Dans cette dynamique, elle trace une piste à l’exécutif pour amoindrir le choc : « activer les différents cadres de réflexion et de concertation avec les acteurs concernés et partenaires sociaux pour la recherche de solutions idoines pouvant juguler la situation ».

L’Association togolaise des consommateurs exhorte par ailleurs le gouvernement à «communiquer davantage sur certains projets qui ont des incidences directes sur l’amélioration des conditions de vie des consommateurs du Togo » dont les projets Wezou et de services de santé essentiels de qualité pour la couverture sanitaire universelle en lien avec la loi relative à l’assurance maladie universelle, etc.

Cette rencontre avec la presse était également l’occasion pour l’ATC de dévoiler ses ambitions de se doter des moyens infrastructurels idoines pour « relever les nombreux défis auxquels est confronté le mouvement consumériste togolais », à en croire son Vice-président Benety Gagalo. Parmi eux, le nouveau siège dénommé « La maison du consommateur » sis à Agoènyivé où a eu lieu le point de presse.  Ce nouvel espace devrait abriter dans un proche avenir, annoncent les responsables, un centre d’information et de documentation sur la consommation et un centre d’écoute et d’assistance aux consommateurs.

 

 

Related Posts

Leave a Comment

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00