Home Droits de l'Homme Nuit des Droits de l’Homme : Thème central, catégories à primer, innovations…la 7e édition lancée

Nuit des Droits de l’Homme : Thème central, catégories à primer, innovations…la 7e édition lancée

by Le Tabloid

« Face à la menace de l’extrémisme violent et du terrorisme, renforçons la promotion des droits de l’’Homme ». C’est le thème autour duquel sera axée l’édition 2022  de la «Nuit des droits de l’Homme » organisée par le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT). Le lancement officiel a été effectué ce mardi 08 novembre à son siège sis à Hedzranawoe. En présence de l’ambassadeur de l’Union Européenne (UE) au Togo Joaquin Tasso Vilallonga.

« Tout comme Togo Football Awards ou Togo Music Awards, les acteurs qui travaillent nuit et jour pour la promotion ou la protection des droits humains doivent être encouragés et promus dans leur travail parce que la jouissance des droits humains est vraiment importante pour une société qui veut vivre en paix», a indiqué Romeo Komlavi Togbe, chargé de suivi au CACIT, ajoutant qu’il s’agit de « valoriser ces acteurs qui travaillent dans l’ombre et en même temps susciter d’autres qui vont aller sur ce terrain également ».

Comme indiqué par le thème retenu, cette édition, la 7e de l’histoire de cet évènement organisé depuis 2015 par le CACIT vise, selon les organisateurs, à accompagner le gouvernement dans ses efforts de lutte contre le terrorisme et pour la prévention de l’extrémisme violent, notamment récompenser les actions louables et parfois héroïques déployées par les acteurs tant étatiques que non étatiques pour s’assurer de la protection des droits de l’Homme et les intègrent dans leurs initiatives visant le renforcement de la cohésion sociale au Togo.

Cette conférence de presse sert de lancement d’une série d’activités dont la soirée de gala le 10 décembre prochain à l’Hôtel 2 Février et un gala de football mixte le lendemain autour du slogan « Le foot, ma voix pour le vivre-ensemble » qui servira d’apothéose. Ce gala de football est l’une des innovations de cette 7e édition pour sensibiliser et rendre visible la célébration de la journée internationale des droits de l’Homme observée le 10 décembre de chaque année et ayant pour objectif de renforcer la cohésion sociale, favoriser le dialogue, la confiance et les interactions entre les divers acteurs étatiques et non étatiques.

Autre innovation, l’intégration au sein du Comité d’organisation et d’évaluation, du ministère en charge des droits de l’Homme et de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) dont des représentants étaient justement à ce lancement. Le prix spécial de l’UE Femme défenseur des droits de l’Homme introduit lors de la précédente édition est également reconduit.

Ce sont au total quatorze (14) acteurs qui seront primés dans dix (10) catégories à savoir, les OSC (organisations de la société civile), notamment celles s’occupant des questions des jeunes, des droits des femmes, spécialisées dans le développement durable et pour le droit des personnes handicapées ; les syndicats ; les confessions religieuses ; les ONG internationales basées au Togo ; les artistes musiciens/compositeurs, les entreprises/sociétés ; les communes ; les leaders d’opinions, les medias et femme défenseur UE.

Mis en œuvre depuis 2015 grâce à l’accompagnement technique et financier des partenaires comme Pain Pour le Monde, l’Union Européenne, le Programme des Nations Unies et ADRA, le projet Nuit des Droits de l’Homme vise à primer et encourager toute personne ou groupe de personnes s’étant illustré(e) positivement pour l’amélioration des droits de l’Homme  ainsi que des partenaires techniques et financiers qui accompagnent le gouvernement en vue de répondre aux engagements en matière de droits de l’Homme.

« L’Union Européenne a au centre de son action extérieure les droits de l’Homme, la démocratie et l’Etat de droit. Et donc il nous semble tout à fait cohérent de démontrer cet engagement en appuyant aussi les organisations de la société civile, comme c’est le cas du CACIT, leur travail de promotion et de défense des droits de l’Homme au Togo », a souligné l’ambassadeur de l’UE au Togo Joaquin Tasso Vilallonga, pour justifier l’accompagnement de l’UE de cette initiative.

Related Posts

Leave a Comment

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00