Home ActualitéEnvironnement Reconstitution du couvert végétal : Les “Anehoviwo” reboisent Aneho

Reconstitution du couvert végétal : Les “Anehoviwo” reboisent Aneho

by Le Tabloid

Les natifs d’Aneho veulent reconstituer le couvert végétal de leur ville qui a disparu et participer ainsi à lutter contre l’érosion de la côte. Ce désir s’est manifesté par une opération de mise en terre, ce samedi 25 juillet, de plusieurs centaines de jeunes plans. Initiative de l’association Anehoviwo, elle a enregistré la collaboration de Lions Club Lomé Alafia.

Ce reboisement a consisté en la mise en terre, à la plage coté Jéricho, de près de deux cent cinquante (250) cocotiers, auxquels s’ajouteront une bonne soixante d’autres à planter par la mairie de Lacs 1. Les membres d’Anehoviwo ont également planté des arbres fruitiers dont des goyaviers, citronniers, mandariniers, manguiers, badamiers, entre autres, sur le site de la forêt urbaine initiée par les responsables de la commune, à la tête de laquelle le maire Alexis Aquereburu.

Pourquoi les cocotiers ? « Les cocotiers ont été à la base de la richesse de nos parents et grands-parents pendant des années et ont servi à éviter l’érosion à la plage. C’est pour cela que nous avons pensé à la plage, remettre des cocotiers », a rappelé Adrien Akouété Béliki, le Président de l’association Anehoviwo, et d’ajouter qu’il s’agit de « participer un tant soit peu à limiter l’érosion côtière  pour que Aneho soit un peu sauvegardée ».

L’opération a connu la contribution de Lions Club Alafia avec la fourniture de  cent (100) cocotiers, mais aussi la participation de ses membres qui ont planté des arbres. « La protection de l’environnement, c’est l’une de nos œuvres. Nous respectons l’environnement et là où il y a défaillance, nous allons vers là pour réparer », a justifié Romain Adjallah, Président de Lions Club Lome Alafia (mandat 2020-2021).

Par cette opération de mise en terre de jeunes plants, les Anehoviwo entendent « remettre un peu de verdure », «ralentir l’érosion côtière» et «faire en sorte qu’il y ait une place publique, que les gens puissent se promener le soir ou même dans la journée même lorsqu’il fera chaud et contempler la beauté d’Aneho qui a été longtemps une ville touristique », à en croire Adrien Akouété Béliki.

Créée en 2018, Anehoviwo est un regroupement de natifs d’Aneho qui œuvre pour le développement de la ville, mais aussi de toute la préfecture des Lacs.

 

 

 

Related Posts

Leave a Comment

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00