Reprise du recensement dans la zone 1 : La DMP insiste et appelle à une synergie d’action

La Dynamique pour la majorité du peuple (DMP) ne lâche pas le morceau. Malgré la décision de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de passer outre les nombreuses requêtes dans ce sens, le regroupement politique insiste sur l’impérieuse nécessité de reprendre le recensement électoral dans cette première zone et appelle même les autres partis politiques épousant partageant l’idée à une synergie d’action. Ci-dessous le communiqué rendu public.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Appel à la mobilisation pour défendre le droit d’inscription sur une liste électorale

(Article 44 du code électoral)

Le jeudi 22 juin 2023, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a rendu public un communiqué félicitant les Togolais pour le bon déroulement du recensement et annonçant l’affichage dans les jours à venir des listes électorales provisoires.

Cette annonce est faite alors même que suite aux manquements et insuffisances imputables à la CENI elle-même, plusieurs de nos compatriotes réunissant les conditions n’ont pas pu se faire recenser dans la zone 1 comme l’ont montré les longues files d’attentes constatées à la clôture des opérations de recensement dans cette zone. Face à ce constat, la DMP a demandé dans plusieurs de ses communiqués et au cours de sa rencontre avec la CENI le 26 mai 2023, la reprise du recensement dans la zone1. Cette demande a été formulée également par bien d’autres partis politiques et citoyens au cours d’émissions interactives sur les médias de la place.

La DMP réitère l’impérieuse nécessité pour la CENI de reprendre le recensement dans la zone 1 avant le nettoyage des listes électorales par le dédoublonnage et la suppression des personnes qui se sont indûment inscrites telles que les mineurs et les étrangers avant l’affichage des listes provisoires.

La DMP rappelle que le code électoral du Togo dans son article 44 dispose que tout citoyen en âge de voter, a le droit de se faire inscrire sur la liste électorale.

Par conséquent, la DMP appelle au sens de responsabilité du président de la CENI afin qu’il mette tout en œuvre pour que les opérations de recensement reprennent dans la zone 1 et que tous les Togolais en âge de voter puissent exercer leur droit.

La DMP interpelle aussi les partis politiques représentant l’opposition dans la CENI afin qu’ils assument leur responsabilité envers les populations en œuvrant pour le recensement des Togolais dont les droits sont brimés.

La DMP invite tous les partis d’opposition ayant demandé la reprise du recensement dans la zone 1 à une synergie d’action pour défendre efficacement le respect des lois de la République et les droits de nos concitoyens.

La DMP exhorte les populations togolaises et les compatriotes lésés par le refus de la CENI à rester mobilisés en attente de mots d’ordre éventuels.

On ne peut indéfiniment priver les Togolais du droit de choisir leurs dirigeants pour se maintenir au pouvoir !

Fait à Lomé, le 26 juin 2023

La Conférence des Présidents


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *