Home Agriculture Soja : La campagne de production 2024-2025 officiellement lancée

Soja : La campagne de production 2024-2025 officiellement lancée

by Le Tabloid

C’est parti pour la campagne de production 2024-2025 du soja. Le ton a été donné vendredi 28 juin dernier, au cours d’une cérémonie de lancement officiel au centre de l’Action sociale de Guérin-Kouka dans la préfecture de Dankpen, région de la Kara. Ladite cérémonie s’est déroulée en présence des représentants des ministères du Commerce et de l’Agriculture, ainsi que des autorités administratives et traditionnelles du milieu, des producteurs et autres acteurs de la filière mobilisés pour la circonstance.

«La filière soja est non seulement une source significative de devises pour notre pays, mais elle joue également un rôle crucial dans notre sécurité alimentaire et notre industrialisation. Le soja, riche en protéines, est un aliment essentiel tant pour les humains que pour les animaux. De plus, la transformation du soja contribue à la création d’emplois et à la diversification de notre économie », a exalté Kpante Bouab, représentant du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement rural, tout en n’occultant pas les difficultés ou défis majeurs dont la malhonnêteté de certains acteurs et les comportements opportunistes menaçant la viabilité de la filière.

Table d’honneur au lancement

Président du Conseil interprofessionnel de la filière soja (CIFS-Togo), Komlan Kadzakadè a renchéri au sujet des écueils : manque d’engouement autour de la campagne qui commence généralement en mai par l’actualisation de la base des producteurs et la mise à disposition des semences, baisse des rendements, mauvaise foi des producteurs qui dribblent les agrégateurs qui les ont accompagnés au profit de nouveaux acheteurs ambulants, endettement des acteurs, etc. « Les agrégateurs qui soutiennent chaque année la production par la mise à disposition des intrants, des tracteurs, des fonds d’entretien sont poussés à la porte par le non-respect des engagements par les producteurs, l’envahissement des zones de production par les étrangers et les coups bas de certains acteurs », a-t-il insisté.

Malgré tout, la campagne de production 2024-2025, la 3e de l’histoire, placée sous le thème « La mécanisation de la production du soja, facteur d’augmentation de la productivité » est, à ses yeux, une étape importante et M. Kadzakadè s’est voulu rassurant : « Nous avons tiré les leçons des précédentes campagnes et nous sommes résolus à surmonter les défis rencontrés pour accroitre encore plus notre productivité ». Et d’annoncer les mesures concrètes engagées dans cette dynamique telles que l’amélioration de l’accès aux semences de qualité, le renforcement des capacités techniques des producteurs et l’extension des infrastructures de stockage et de transformation. L’ambition du CIFS, a-t-il rappelé, c’est de « transformer [le] secteur agricole et faire du Togo un modèle en matière de production de soja en Afrique ».

Même optimisme chez le représentant du ministre qui voit en cette campagne 2024-2025 une nouvelle opportunité de démontrer la résilience et la détermination des agriculteurs togolais et « continuer de faire du soja une filière prospère et durable au Togo ». Et d’appeler tous les acteurs à « faire preuve de coopération et de transparence, respecter les engagements pris et veiller à ce que chaque maillon de la chaîne de valeur fonctionne harmonieusement ».

Préparation du terrain au tracteur

Ce lancement était aussi l’occasion de prodiguer des conseils avisés aux producteurs afin de booster la production. « Vu les perturbations climatiques, il faut respecter la période de semis (…) Pour la région de la Kara, la bonne période pour semer le soja et réussir, c’est du 1er juin au 15 juillet. Quand on fait la réception des semences, l’idéal, c’est de faire le test de germination. Et lorsqu’on le fait et trouve un taux de 80 %, le test est alors concluant et on peut aller au champ avec ces semences. Ensuite il faut faire un bon choix du site. Avec le soja, il faut éviter les sols inondables surtout. Par ailleurs, il faut faire deux entretiens : le premier entre le 15e et le 21e jour, et le second entre le 35e et le 40e jour. Et même faire un désherbage au besoin », a indiqué Kpante Gnon, conseiller agricole dans la préfecture de Dankpen. Et d’ajouter : « Pour le soja bio, on ne doit pas utiliser les intrants chimiques. On peut s’orienter aussi vers des pesticides biologiques comme le Micotri, le Micoplus ou l’Inoculum pour booster plus le système racinaire et s’attendre à une meilleure production ».

Pour la réussite de la présente campagne de production, le CIFS a mis en œuvre plusieurs initiatives parmi lesquelles l’instauration du système TRACE Soja permettant de suivre la production depuis les champs jusqu’à la commercialisation, garantissant ainsi la qualité et la transparence, la sensibilisation des agrégateurs et des producteurs à des collaborations solides et franches.

En rappel, c’est un total de 260 200 tonnes de soja qui a été produit au cours de la campagne 2023-2024 au Togo.

Related Posts

Leave a Comment

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00