USYNCTAT : François Agbo passe le témoin à Komi Binessi pour une nouvelle dynamique

L’Union syndicale des conducteurs de taxi-moto du Togo (USYNCTAT) a un nouveau secrétaire général. Il s’agit de Komi Binessi, élu au cours d’un congrès extraordinaire statutaire et électif ce lundi au siège de la Confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT). Il vient surtout remplacer au poste François Komlavi Agbo, qui trustait la tête de l’organisation syndicale depuis une trentaine d’années.

« L’YSYNCTAT remobilisée au service des conducteurs de taxi-moto du Togo à l’heure de la professionnalisation du métier pour un nouveau départ ». Tel est le thème autour duquel est axé ce congrès, le 3e de l’histoire et aussi le trentenaire de l’organisation créée en 1994. Des travaux qui ont connu la participation des délégués venus de l’intérieur du pays et permis de revisiter les textes et élire un nouveau Bureau de sept (7) membres.

« Passer en douceur le témoin à des jeunes plus disponibles et expérimentés capables de prendre la relève », telle est la motivation du retrait de François Komlanvi Agbo qui aura passé trente (30) ans au perchoir de l’USYNCTAT, à raison de deux (2) ans comme porte-parole (1994-1996)  et vingt-huit (28) comme secrétaire général (1996-2024).

Trois défis majeurs se posent à l’USYNCTAT, à en croire son architecte et SG sortant, et sont de facto les grands chantiers de la nouvelle équipe : remobilisation de la base, professionnalisation du métier et mobilisation des ressources financières. « D’aucuns ne savent pas que le zémidjan est devenu une profession (…) Il faudrait remplir un certain nombre de formalités pour être dans le bain, exercer librement son activité et en vivre », a rappelé M. Agbo.

Dans son intervention d’ouverture, le secrétaire général de la CSTT, Emmanuel Agbenou a insisté sur la professionnalisation du métier de conducteur de taxi-moto, conformément aux dispositions du décret n°2023-104 du 20 octobre 2023 portant réglementation de l’exploitation des véhicules affectés aux transports urbains, taxis-ville, taxis-motos et tricycles adopté par le gouvernement. Et il a invité le nouveau Bureau à « mettre en place un plan d’action » pour organiser le secteur et arrimer avec les nouvelles dispositions »…


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *